Où manger ?

Admin

Cette page est encore en construction. Si vous voulez partager vos bonnes adresses dans le quartier, envoyez un mail à cof[at]ens[point]fr

Visitez aussi notre page Où Sortir

Crazy Pasta

4 rue Blainville

Pâtes diverses et variées
Végé-friendly.

  • Horaires : Tous les jours, 11h-23h
  • Gamme de prix : Menu étudiant à 4,90 euros, pâtes à volonté à 9,90 euros

Nous avons un partenariat avec eux, informations complémentaires ici

La muraille du Phénix

179 rue Saint-Jacques

Restaurant asiatique

  • Horaires : Tous les jours sauf le mardi, de 12h à 14h et de 19h à 22h (beaucoup de monde arrive à 20h)
  • Gamme de prix : Menu Entrée/Plat/dessert à partir de 6,5 euros, Plats à la carte
  • Conseils et suggestions : Les nems en entrée sont excellents. Eviter le gâteau aux amandes en dessert (un peu dur)
  • Ambiance : Un serveur très sympathique, il est courant d’être appelé « Monsieur Premier Ministre » ou « Miss France ».  En raison de l’afflux de clients, il peut arriver que, après un temps aléatoirement défini, le serveur vous demande de partir afin de libérer une place pour d’autres clients.
  • Remarques : LE chinois canonique, sa notoriété provient de son tarif imbattable de 6 euros 50 pour un menu tout à fait acceptable. Très large choix de plats à la carte. Savoir que l’eau municipale est ici une carafe d’eau du robinet. Un des repaires favoris du normalien affamé qui cherche à changer de son plat de pâtes natures.
  • Contact : 01 43 54 52 61

 

Crêperie Oroyona

36 Rue Mouffetard.
Végé-friendly.

  • Horaires : Tous les jours, de 11h à 22h. Peu de place à l’intérieur, mais possibilité d’emporter.
  • Gamme de prix : Un menu du midi à 5€50, servi jusqu’à 20h (une crêpe salée, une crêpe sucrée et une boisson). Sinon, on peut s’en sortir pour moins de 10€.
  • Conseils et suggestions : La crêpe beurre-sucre-cannelle est un délice pour 2€, idéale pour un petit goûter à la sortie des cours.
  • Ambiance : Ce restaurant, tenu par des Argentins, vous plongera dans l’ambiance d’une petite cantine de quartier. En arrivant, on vous tendra un post-it et un stylo pour noter vous même votre commande, les crêpes sont servies dans des assiettes en plastique, mais la qualité de celles-ci valent le coup.
  • Remarques : Cette crêperie est un must de la Rue Mouffetard. Peu cher, bonne, et un service rapide. Pensez à arriver au moins un quart d’heure avant 20h pour profiter du menu.
  • Contact : 01 43 36 60 46

Chez Ann

36 Rue Mouffetard
Végé-Friendly

  • Horaires : Tous les jours, service le midi et le soir. Pensez à arriver assez tôt, sinon vous devrez attendre pour avoir une place. Possibilité à emporter.
  • Gammes de prix : Un menu à 9€90 pour une entrée, des nouilles au bouillon et un accompagnement, 11€90 pour des nouilles au wok.
  • Conseils et suggestions : Les nouilles au wok sont à tomber par terre. Jetez-vous dessus.
  • Ambiance : Les serveurs sont sympathiques et souriants, vous verrez les nouilles être faites et tirées devant vous. Le service est impecable.
  • Remarques : ALLEZ-Y.

Cafés-restos et brasseries … à cinq minutes chrono !

ou les bons conseils de Loulou

Il y a des semaines, comme ça, où l’on est déjà allé trois fois au japavol’, où l’on ne supporte plus l’odeur de la graisse animale du Declercq (et oui, ça peut arriver !), et où l’on se retrouve complètement désemparé. Pour pallier votre lassitude et assouvir votre faim, voici une petite review des cafés-restos et brasseries sympas, à moins de cinq minutes de l’ENS (quand même, quand même, on ne vous fera pas sortir du 5e : pas de panique).

 

Par ordre de proximité, au départ du 45 :

Le Crocodile, alias le Croco :

La carte de ce petit bar de la rue Royer-Collard est épatante : des centaines de cocktails -au bas mot- sont proposés aux clients, toujours servis accompagnés d’un petit crocodile Haribo. Seul point négatif : pas de terrasse, et la place manque parfois un peu à l’intérieur…

Le Verse Toujours :

Petite brasserie aux Gobelins (en réalité juste en bas de la rue Claude Bernard). Très agréable, surtout l’été, car la terrasse est grande et souvent exposée au soleil (mais elle demeure ouverte en hiver, et elle est bien chauffée). On y mange bien, on y mange de tout – sauf peut-être des pizzas, mais bon, pour ça on a Golosino -, les assiettes sont copieuses, et les prix restent plus que raisonnables. Seul l’alcool y est un peu cher.

Les Négociants :

Un peu plus loin sur l’avenue des Gobelins, on y retrouve la même ambiance qu’au VT. Les plats sont un peu plus chers, et l’assiette mixe charcuterie fromage à partager reste la meilleure option pour un apéro-dînatoire printanier ou estival.

La Capannina :

« Italien canonique » des khâgneux du quartier, ce petit resto italien est très agréable, par son service avant tout. En effet, l’équipe, entièrement composée d’italiens, est aussi bien agréable avec les clients que généreuse : il arrive souvent que l’on se voie offrir à la fin du repas un petit digestif local, ou même un dessert miniature en plus du classique limoncello. La carte, par ailleurs, est très variée, les pizzas sont bonnes et ne coûtent jamais plus que 13,5e. Les risottos sont excellents, quant aux pâtes, hormis les lasagnes, elles sont tout à fait correctes – avec une mention spéciale pour le gratin de gnocchi au jambon de pays et gorgonzola !

Le Petit Café :

Si l’on passe outre le côté « repaire des lycéens d’Henri IV qui y viennent pour faire semblant de bosser leur philo et refaire le monde tout en prenant café-clope sur café-clope », on peut passer un bon moment au Petit Café, alias Petit Caf’. Déjà, parce que la terrasse est très souvent ensoleillée, et ça c’est agréable. Ensuite parce que le prix du café reste raisonnable en comparaison des autres cafés de la Place de l’Ecole Polytechnique. Parce qu’en happy hour (17h30-19h30) les cocktails – assez bons – sont à moins de 5e. Parce que c’est quand même vachement près de l’Ecole et en même temps on aurait presque l’impression de changer de quartier.

Le Zigzag :

Il faut impérativement aller y prendre l’apéritif en fin d’après-midi/début de soirée lorsque reviennent les beaux jours. Non seulement les prix des bières pendant les « heures joyeuses » (oui c’est comme cela qu’ils appellent les happy hours, et c’est de 17h30-21h30) défient toute concurrence, mais en plus la terrasse est particulièrement agréable et ensoleillée jusqu’à très tard dans l’après-midi.

Le 2 bis :

Ce bar qui se trouve au 2 bis rue des Ecoles propose une pinte à 3e pendant toute la durée des happy hours, c’est-à-dire pendant une bonne partie de la nuit (elles se terminent bien après minuit). Y aller tôt le week end si l’on veut avoir une place assise, a fortiori si l’on vient en groupe.